Saison cyclonique : Un Saléen averti en vaut deux !

Rien de nouveau sous le soleil : chaque année, de juin à novembre, notre région peut être exposée à des phénomènes cycloniques.
Cyclone - préparation - Martinique

Si les Martiniquais sont souvent incollables sur les conduites à tenir avant, pendant et après un cyclone, une piqûre de rappel n’est jamais superflue. N’y aurait-il pas quelque chose que vous ayez omis de faire ?

Elaguer les arbres, réparer et consolider les portes, fenêtres et toitures des habitations, vérifier les évacuations d’eau pluviale et les gouttières, nettoyer les ravines, sont autant de conduites à tenir dès le mois de mai. Rien n’empêche pourtant les retardataires de s’y mettre encore !
La préfecture définit cinq niveaux de vigilance. Les niveaux jaune, orange et rouge, également utilisés hors phénomène cyclonique, sont renforcés dans ce contexte particulier par des mesures complémentaires. Quant aux niveaux violet et gris, ils viennent compléter la procédure en cas de cyclone tropical violent devant sévir sur le territoire.

Se tenir informé de la situation météorologique et des consignes des autorités constitue l’une des mesures revenant à tous les niveaux de vigilance.

C’est pourquoi les piles font partie des indispensables réserves à prévoir, pour alimenter la radio, mais aussi les lampes électriques.
Il faut penser que si un cyclone dévaste le territoire, il n’y aura plus d’électricité ni d’eau potable durant de nombreux jours.
L’eau potable et l’alimentation ne nécessitant pas l’usage d’eau ou d’électricité sont donc à prévoir en quantité suffisante pour subsister quelques jours.
Ces précautions sont bien sûr à prendre assez tôt.
En niveau de vigilance orange, on les complétera de la manière suivante :

  • effectuer le plein de carburant pour les véhicules
  • protéger les documents personnels (papiers)
  • se munir d’argent liquide
  • renforcer portes et fenêtres
  • mettre hors d’eau les objets et mobiliers sensibles en cas d’inondation.

Dernier conseil indispensable, en cas d’approche ou de passage d’un cyclone tropical violent : rentrez chez vous, et ne ressortez plus jusqu’au retour en vigilance verte qui signifie : « plus de danger significatif » ou « danger s’éloignant ».

Pour plus de renseignements, reportez-vous au document d’information communal sur les risques majeurs (Dicrim) disponible auprès de votre mairie.
Ce document rassemble l’ensemble des informations relatives aux différents risques majeurs pouvant intéresser le territoire de Rivière-Salée.

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Idées découvertes

Les lettres inédites de Joseph Zobel

Extrait de : Emily Zobel Marshall et Jenny Zobel, « « Comme si c’était chez moi » : Joseph Zobel à Paris à travers ses lettres (1946-1947)  », Continents manuscrits [En ligne], 8 | 2017, mis en ligne le 15 mars 2017, consulté le 21 octobre 2019. URL : http://journals.openedition.org/coma/853 ; DOI : 10.4000/coma.853 Jenny Zobel, fille de l’écrivain martiniquais Joseph Zobel, et Emily Zobel Marshall, petite-fille de Joseph Zobel,

Lire plus »

Le justibus à Rivière-Salée

Le bus d’information et d’orientation juridique, « Ti tak dwa lakay zot », mis en place par le Conseil départemental de l’accès au droit, tiendra une permanence à Rivière-Salée, le mardi 29 octobre, de 9h à 12h à l’antenne de justice. Renseignements : 0596.53.44.22. Ce dispositif permet à toute personne de bénéficier : d’une information

Lire plus »
X