Hermann Panzo : « Je n’étais pas motivé » (1978)

Championnat de France 1978 (24 juillet 1978)
PANZO : « Je n’étais pas motivé »

« Un petit centième ça suffit pour un 100 mètres ». C’est Hermann Panzo qui parle ainsi. Il vient de remporter son premier titre de champion de France seniors. Il le savoure, tout tranquillement, comme si une telle victoire lui paraissait naturelle : « j’attendais plutôt Lucien (Sainte-Rose ) que Pierrick. Cette fois-ci, j’ai dû tout donner. Aux 90 m, il était encore devant. Il faut dire que je n’étais pas prêt pour cette finale. Je n’étais absolument pas échauffé. Après la série, je me suis mis dans un coin. J’ai mal évalué le temps. Tout d’un coup, j’ai entendu l’appel des concurrents ».
Pas chaud mais pas tellement motivé, non plus : « J’ai cru que je partais faire une série. Sûrement pas la finale, avec un titre ç la clé. J’ai beaucoup de mal d’ailleurs pour me motiver plusieurs fois dans la saison. Cette année, le but, c’est la finale des championnats d’Europe. Il faudra aller vite, très vite pour y entrer. Descendre sous les 10″30 très probablement. Mais je ne peux vraiment pas viser plus haut cette année. Le podium me semble très loin. Mon ambition, c’est de me rapprocher des 10″20. Mais je ne me crois pas capable de faire mieux. Et il y aura bien trois Européens qui réussiront cette performance à Prague ».
Comme on l’a laissé entendre, Hermann Panzo n’ira pas avec les juniors au Canada : « Les voyages, je n’aime pas trop. J’y perdrais beaucoup. Si je veux réussir quelque chose aux championnats d’Europe, il vaut mieux que je m’entraîne. Je vais aller pendant quinze jours à Font-Romeu. Je serai d’ailleurs le seul sprinter là-bas. Je n’ai jamais fait de stage en altitude. On verra bien ce que cela donne. Ensuite, deux meetings (Bruxelles et Nice, très certainement) et ce sera Prague… »
Rendez-vous dans cinq semaines.

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Juin, 2022

Pas d'événement prévu

1848, force abolitionniste. Fresque vivante le 21 mai 2022.

1848, force abolitionniste Sur une mise en scène de M. Hervé Deluge, de l’association « Scènes Populaires de Martinique ». Cette création artistique originale est un regard sur l’histoire, qui s’attache à porter un regard neuf sur les luttes des intellectuels noirs, hommes libres et abolitionnistes. Elle sera jouée par des artistes professionnels de la Compagnie « Île

Lire plus »
X