Les foyers ruraux

Les six foyers ruraux continuent d’être pour la ville de Rivière-Salée une priorité.

En cette rentrée, la ville a prévu d’investir 55 443 euros dans le bâtiment du foyer de Fond-Masson, et 73 563 euros dans ceux de Médecin et Guinée.Travaux d’étanchéité, de peinture, de faux plafonds et d’installation de grilles de protection, vont permettre d’améliorer l’accueil du public et d’empêcher les dé.gradations dues au vandalisme.
On peut se demander qui peut bien vandaliser des structures associatives, consacrées par définition à l’usage commun.
Un point sur les foyers ruraux pourrait-il faire réfléchir certains ?

Qu’est-ce qu’un foyer rural ?

Ces associations de type loi 1901 administrées sur la base presque exclusive du bénévolat sont apparues après guerre dans un contexte général de reconstruction. En Martinique, l’impulsion a été largement suivie, et pas moins de trente-quatre foyers ruraux restent encore acteurs au plus près du terrain. Les foyers ruraux se sont particulièrement distingués sur le terrain du sport, de la culture et de l’éducation, en coordonnant des activités venant répondre aux besoins de la population. C’est ainsi que les foyers ruraux ont contribué à faire de leurs adhérents des citoyens à part entière, dans un climat de solidarité, de respect et de tolérance. La fédération martiniquaise des foyers ruraux, et les équipes saléennes, continuent de se démener tout au long de l’année pour transmettre des valeurs en voie de disparition :vivre ensemble, amitié, fraternité, camaraderie, solidarité familiale, courage, ténacité… elles se déclinent à l’envi, et sonnent agréable.ment à l’oreille de ceux qui ont eu la chance d’en faire l’expérience.

Un appel à la relève

Les équipes vieillissent et ne voient pas arriver la relève. Regroupant en moyenne une dizaine de personnes, elles ressentent du découragement face à la défection des habitants de leur quartier.
Pourtant, le champ d’intervention de nos foyers ruraux reste extrêmement large : intégration des nouveaux habitants, sensibilisation de la population à des enjeux de santé publique, environnementaux ou économiques (aide à l’insertion des jeunes, …). Sans parler du bénéfice de l’intergénérationnel : mesure-t-on seulement ce que les anciens ont comme richesses à transmettre ? Faudrait-il en faire fi pour réinventer tout ce qu’ils ont déjà appris ?

La municipalité souhaite relancer la dynamique propre aux foyers ruraux.
Une réflexion va être engagée pour les aider à redevenir des pôles de proximité fréquentés par le plus grand nombre, dans des conditions d’utilisation optimales. Afin de mettre à profit les points forts de chacun, le dépassement de la logique de quartier peut être l’une des pistes de cette réflexion.

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Juin, 2022

Pas d'événement prévu

1848, force abolitionniste. Fresque vivante le 21 mai 2022.

1848, force abolitionniste Sur une mise en scène de M. Hervé Deluge, de l’association « Scènes Populaires de Martinique ». Cette création artistique originale est un regard sur l’histoire, qui s’attache à porter un regard neuf sur les luttes des intellectuels noirs, hommes libres et abolitionnistes. Elle sera jouée par des artistes professionnels de la Compagnie « Île

Lire plus »
X