De Desmarinières à Paris : portrait d’une Saléenne brillante

Aurélie Agathine a fait la fierté de sa famille tout au long de sa scolarité.

En 2008, la ville de Rivière-Salée saluait sa réussite au baccalauréat dans la série S, avec une mention très bien. Maintenant, la jeune femme a cinq années de pharmacie et deux concours nationaux à son actif (29ème pour l’entrée pharmacie et 80ème pour l’internat).
Durant les deux semaines de congés qu’il lui restait, notre « pharmacienne » est venue se ressourcer auprès des siens avant d’entamer quatre années d’un nouveau cycle dans la spécialité qui avait fait naître sa vocation : la biologie médicale.

C’est rue Tôle, au quartier Desmarinières, qu’Aurélie a grandi, entre sa mère, ses grands-parents, marraine, oncles et tantes, cousins, sans oublier son petit frère, dont elle connaît les capacités, même s’ils ne partagent pas les mêmes passions. A cet entourage, qui n’a eu de cesse de l’encourager et de la soutenir, financièrement et moralement, elle tient à exprimer sa profonde reconnaissance. Loin de cette famille aimante, la jeune fille a réussi à organiser autour de ses études une vie équilibrée : coquette et industrieuse, Aurélie a appris toute seule à coudre et réalise désormais ses vêtements.Elle prend aussi plaisir à cuisiner de bonnes choses, qu’elle partage avec les amis de tous horizons qu’elle a rencontrés durant son cursus. Des amis studieux et partageant ses goûts, elle a toujours su s’en faire : avec l’une de ses camarades du lycée Joseph Zobel, elles se sont épaulées durant toutes leurs études à la faculté de pharmacie de Châtenay-Malabry.
Le destin d’Aurélie est aujourd’hui résolument lié à la capitale française, dont elle apprécie l’animation et la variété culturelle. Elle y fera bientôt sa rentrée à l’hôpital en tant qu’interne, et c’est une nouvelle vie qui commence pour elle.
Nous présentons nos félicitations à sa maman Josette Agathine, agent municipal à l’école mixte A, pour ce parcours exemplaire.

Aurélie Agathine - Ville de Rivière-Salée en Martinique
Aurélie Agathine

Voir aussi :

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Juin, 2022

Pas d'événement prévu

1848, force abolitionniste. Fresque vivante le 21 mai 2022.

1848, force abolitionniste Sur une mise en scène de M. Hervé Deluge, de l’association « Scènes Populaires de Martinique ». Cette création artistique originale est un regard sur l’histoire, qui s’attache à porter un regard neuf sur les luttes des intellectuels noirs, hommes libres et abolitionnistes. Elle sera jouée par des artistes professionnels de la Compagnie « Île

Lire plus »
X